TEST : Intolérances

Certains aliments peuvent être directement ou indirectement responsables d’intolérances ou pseudo allergie déclenchant une réaction immunitaire avec syntèse de molécules inflammatoires. Le test du pouls peut nous aider à les détecter. Voici la démarche :

Repérer son pouls de base

Prendre son pouls au repos après une bonne nuit de sommeil et avant de boire ou de manger :

  • au niveau du cou
  • au niveau du poignet
  • avec un tensio-mètre
  • avec un oxymètre

Compter les pulsations durant 60 secondes, en prendre note et renouveler l’opération les 2 ou trois jours suivants pour établir une moyenne.

Prendre son pouls
Le Pouls

Aliment souvent suspectés

  • Orange
  • Vins blancs, Champagne, alcool
  • Tomate, choucroute, épinard, ananas
  • Baies (fraises, …. et les coulis)
  • cacao
  • oeufs
  • blé : pain, pâtes, semoule, …
  • Poisson en conserve
  • Crustacés
  • Lait et laitage
  • pomme de terre
  • levures
  • boissons fermentées (bière, kéfir, kombutcha, …)
  • ….
Orange
Oeufs

1er test (*)

Consommer un aliment seul, à votre faim.
Attendre 5 à 15 minutes
Prendre son Pouls

→ Le pouls est identique ou dépasse de 10 pulsations. La situation est normale.

→ Le pouls > 10 pulsations. La réaction est excessive. C’est une situation d’agression nutritionnelle.

⇒Répéter plusieurs fois le test pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une réaction liée à un état émotionnel ou un stress passager.

⇒ Prudence  désormais avec cet aliment.

Tomates

2nd Test

Éviction totale de cet aliment durant 3 semaines. (Prendre un équivalent nutritionnel pour éviter toute carence).

Observer dans un 1er temps si les manifestations allergiques diminuent (larmoiement, irritation, mucosité, douleurs digestives, ballonnement…)

Fin du test : le 21e jour, réintroduire l’aliment brutalement et massivement(*) et constater si l’intolérance est bien réelle, elle se manifestera par un inconfort par exemple et par un pouls élevé.